Le coin du cinéphage

Blog (enfin ce qu'il en reste...) d'humeurs et d'informations sur le cinéma et la télévision : bios, filmos, articles, commentaires, bases de liens, bref c'est du foutraque...

11 février 2011

DÉMÉNAGEMENT

Le coin du cinéphage déménage et est désormais disponible ici :

 

www.lecoinducinephage.com,

 

Vous retrouverez l’intégralité de toutes les rubriques, commentaires, avec de nouvelles mises à jour. Merci donc de ne plus laisser de commentaires sur ce support.

Posté par Coinducinephage à 22:43 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 janvier 2011

R.I.P.... MYSELF ! (1)

Il y avait il y a quelques années d’excellentes émissions le dimanche soir sur France Inter, animées par Jean-Charles Aschero. Un soir, le thème en était Antoine Blondin – réédité il y a peu chez bouquins -. Un biographe évoquait la mère de l’écrivain qui lui disait "Il faut prendre les choses où elles en sont, et non pas où elles devraient en être". Petite phrase qui peut paraître anodine, mais qui peut aider dans une vie… C’est ce qui m’amène donc à arrêter ce blog, du moins sur ce support. Je dois confesser être assez las du manque d’éthique de Banalblog.  Mais on peut compatir, en effet il doit être difficile pour cette équipe de mener à bien une entreprise avec un handicap digne de figurer dans le film "Les émotifs anonymes". En effet, ils doivent souffrir de timidité maladive, car ils n’arrivent à répondre que plusieurs mois après… Les pages disparues sont désormais restituées, mais certains de vos commentaires, souvent passionnants ont disparu – heureusement j’en ai retrouvé dans les moteurs de recherches et dans mes archives -. Dans le petit monde du web, il vaut mieux être un "suceur de roues" - selon la formule de l'ami Claude - pusillanime, qu’un monomaniaque sourcilleux de citer ses sources. Mais il n’y a tout de même pas de quoi céder à l’acrimonie, bien qu’ayant une fâcheuse tendance à radoter, dans cette histoire style Kafka tendance Père Ubu…

Petit historique de ce "coin" : l’ami Christophe Bier m’informe en 2003 de la mort d’Henri Attal. Il y avait alors un excellent site de cinéma, secondscouteaux.com, dont le ton, l’érudition et la passion des rédacteurs me plaisaient énormément. J’envahissais déjà le forum dans le style foutraque que vous connaissez, de type on ne sait jamais où il veut en venir – Moi-même j’ai du mal parfois -. Qu’est devenue cette équipe ?  Je devrais passer un appel à témoin – comme au "staff" de Banalblog, d’ailleurs -, ils étaient très respectueux, et vous citaient même pour avoir repris deux bouts de phrases sur un hommage consacré à Jacques François. Cette équipe m’a donc mis "le pied à l’encrier" pour reprendre une réplique de François Morel dans ses émissions de radio. Dominique Zardi m’avait contacté suite à l’hommage sur Henri Attal, c’était un personnage et l’un des comédiens que j’affectionnais. Secondscouteaux.com n’existant plus, et une autre expérience collective se montrant décevante, un ami me conseilla le support blog. Je ne voyais pas trop l’intérêt pour les autres, mais me souvenant du film de Jacques Besnard, "Ce n’est pas parce qu’on a rien à dire, qu’il faut fermer sa gueule !" - désormais devise maison -, je tentais l’aventure. Pour la petite histoire, c'est un article pour lequel j’ai eu des spams, problème désormais récurrent sur cette base -. Décidemment Banalblog, a tout pour plaire, et même les spammeurs ont de l’esprit ! Le choix se portait sur le "coin", histoire de retrouver un petit endroit sur le web, et "cinéphage" (2), manière tout de même sarcastique de définir une pathologie assez avancée. Le support choisi était 20six.fr, ce qui s’avérera être une erreur, avec un historique de dysfonctionnement très important bien connu des internautes. Il a fallu retrouver un nouveau support donc Banalblog, gourrance, gourrance…

"On meurt le plus tard qu’on peut" chantait Sapho. Ce blog foutraque a fait une grande pause et elle sera définitive tout du moins avec le support actuel. On peut certes comprendre que l’hébergeur se sente responsable de l’application de la loi, mais il y a la manière. Il y a dans cette mésaventure un sérieux problème d’éthique et de communication, ce qui est assez peu compréhensible à l’époque de facebook, et des tweets même pas coupe-faim. Imaginons alors, que la grande faucheuse, dont il faut bien convenir que l’image n’est pas très positive, demande à Banalblog que l’on ne l’évoque plus, et qu’un petit robot chercheur supprime toutes les pages où il y a le mot "Mort", imaginez alors le préjudice supplémentaire de ce blog. Petit conseil amical pour ceux hébergés chez eux, sauvegardez vos archives, mais vous pouvez par contre continuer de citer les dépêches de "l'Agence Faut Payer" selon la formule de Charles Tatum, le test tendance chasse aux sorcières est abandonné. Les habituels sites nécrophages pourront toujours contrefaire ces dépêches, ils n’auront pas de problèmes non plus. Est-ce de la part de cet hébergeur un formatage de la pensée sournois – fait en juillet en douce, nettoyage à sec abandonné depuis -, ou simplement de l’incompétence technique, dans les deux cas de figure je vais voir ailleurs... Il faut garder à l’idée que le web est un monde très volatile. A trop vouloir référencer – pour rappel, on ne peut pas non plus citer un extrait – cela peut nuire, un comble quand beaucoup se servent du vivier internet, et s’arrogent le droit de piller des sources, du moment que c’est en ligne. Mais je pense qu’il faut aussi intégrer cette règle pour ne penser qu’au partage avec d’autres internautes passionnés. Je continue sur IMDB à rajouter des données et cogite pour trouver une troisième voix. Comme me disait l’ami Géry – merci pour son soutien – le support papier a encore de beaux jours devant lui... Pour preuve, le passionnant dictionnaire de Paul Vecchiali, tant attendu, l’indispensable "L’encinéclopédie" en deux volumes, sur les cinéastes français des années 1930 et leur œuvre, vient de paraître. On se délectera aussi du "Dictionnaire Eustache", paru sous la direction d'Antoine de Baecque. A signaler aussi la parution du premier volume de "Ceux de chez lui ou Le cinéma de Sacha Guitry" et ses interprètes, 4ème livre d’Armel de Lorme, voir "le bon de commande" qui continue son aide-mémoire. Pour rappel aussi le grand œuvre de Christophe Bier sort en Avril. Son "Dictionnaire des Films français érotiques & pornographiques en 16 et 35 mm" est désormais en souscription ici et est accompagné par la naissance d’un blog, très "Mauvais genre" pour saluer l’émission de François Angelier sur France Culture, Le blog de Monsieur Bier. J’espère sincèrement pouvoir annoncer prochainement "Le coin du cinéphage, le re-retour" pour paraphraser un excellent livre de Jean-Pierre Putters, car je tiens à garder le lien construit avec vous dans ce fatras work in progress qui est la caractéristique de ce blog. Une action est faite en ce sens, aussi certaines notes seront, pour un moment, indisponibles, le temps de trouver une solution de transfert. Je tenais à saluer tout ceux qui m’ont aidé et soutenu, en particulier pour la technique Antoine, Gilles et surtout l’ami Jean-Louis de Retour à Yuma pour sa persévérance et son dévouement. Je voudrais dédier ce blog à la mémoire d’Arlette et Michel Mege, couple de cinéphiles tragiquement disparus en septembre dernier et à Cécile, lumière de mes salles obscures ( Envoyez les violons !). To be continued… perharps…

(1) Allusion évidemment au chef d’œuvre de Lubitsch "To be or not to be". J’avais pensé reprendre en titre "le coin du sarcophage", mais ça prête un tantinet à confusion…(2) Mot pourtant absent du réactif "Dictionnaire de la langue française', Alain Rey.

Posté par Coinducinephage à 09:43 - Commentaires [6] - Permalien [#]

31 juillet 2010

ENCYCLOPÉDIE DES LONGS MÉTRAGES FRANÇAIS DE FICTION 1929-1979 VOLUME 2

Pour lire le texte, cliquez ici.

Posté par Coinducinephage à 17:19 - L'@IDE-MÉMOIRE (Par Armel De Lorme) - Commentaires [6] - Permalien [#]

18 juillet 2010

FRAGMENTS D'UN DICTIONNAIRE AMOUREUX : JACQUES SEILER

(article remis en ligne suite à la plainte déposée par "Celle-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom" auprès de Canalblog, sans que j’en sois informé au préalable, pour citation abusive de ma part de leurs dépêches, selon l'article 6 de la loi du 21 juin 2004 (LCEN)) 19/07/2010

L'été c'est le temps des "rediffs" (La cinquième compagnie, la série des gendarmes), donc en voici une (forcée), et l'occasion de se dire que l'on devrait se relire plus souvent. To be continued... Merci en passant à Google et Yahoo, me permettant de sauver des commentaires. Les autres pages seront réintégrées au fil de l'eau à la date initiale de création.

27 avril 2005

FRAGMENTS D'UN DICTIONNAIRE AMOUREUX : JACQUES SEILER

Pour lire le texte, cliquez ici.

Posté par Coinducinephage à 17:44 - Fragments d'un dictionnaire amoureux - Commentaires [1] - Permalien [#]

17 juillet 2010

CELLE-DONT-ON-NE-DOIT-PAS-PRONONCER-LE-NOM

Voldemort Photo source l'internaute

14 juillet 1789, prise de la Bastille par le peuple, 2010, prise de certains blogs suite à une plainte d’une célèbre agence de presse. … Et "sans sommation" chez certains pour reprendre le titre d’un film de Bruno Gantillon. Une série de feux d’artifices furent lancées dans toute la France pour célébrer cet évènement commun !

Merci à Julien pour son soutien et à XiaoXin pour ses précisions Mieux qu’en Chine.

Pas de nouvelles de l'équipe de Canalblog depuis le commentaire d'un des modérateurs sur le forum : "je pense que si le staff ne t'a pas prevenus, c'est qu'ils ont du remetre en conformité un nombre asser important de blog cinema de la plateform" (sic).

Cela se précise par l'un des commentaires sur le forum de "kyungjin" : "@coinducinephage: il est possible que la suppression des messages ait été faite de façon automatique sur la plateforme par une recherche du terme " Celle-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom  ". Car je vois mal le staff se lire tous les blogs pour chercher les fautifs. Et dans ce cas, pas possible de prévenir les blogueurs concernés puisqu'il ne savent même pas qui est concerné. Ceci dit un avertissement pour tout le monde sur la page d'accueil de CB ou dans l'administration aurait été bienvenu."

En gros il y a eu un robot nettoyeur qui a supprimé les pages, même si je ne faisais pas de citation sourcée, tel pour "Jacques Seiler" : http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:m9WH6VSC0VAJ:coinducinephage.canalblog.com/archives/2005/04/27/3113084.html+%22jacques+seiler%22&cd=7&hl=fr&ct=clnk&gl=fr où je disais seulement que la lecture de la dépêche de cette fameuse agence était l'une de mes sources.

Donc dans "Harry Potter", il y a Lord Voldemort, "Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom", désormais il y a cette fameuse agence :  "Celle-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom"...

Comme parfois je signalais "annonce de la mort de... par l'agence innommable", imaginez l'étendu des dégâts. Premier bilan suite la lecture de l'index du "coin". Perte des pages suivantes "Tournée" - réintégré -, Robert Etcheverry - réintégré -, Jacques Berthier – réintégré - l'hommage de Georges Wilson par Yvan Foucart, "L'attentat" d'Yves Boisset, citation d'un article où il disait avoir eu un problème "avec un journaliste de "Celle-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom" , Philippe B. - mort en avril 2000 -, qui avait servi d'intermédiaire avec Figon".

Autres textes perdus retrouvés sur Yahoo grâce à la gestion des tags – déjà introuvables en cache via Google -: au moins Pierre Étaix, Anicée Alvina - 94 commentaires ! -, et une soixantaine de notes...

Nonobstant que ces nouvelles règles vont compliquer sérieusement la vie des blogueurs, et la liberté d’expression, on ne peut citer par exemple un extrait de la déclaration caviardée de Mathieu Amalric sur les multiplex, l’utilisation d’un extrait étant rigoureusement interdite à l’instar de ma note sur "Tournée". Quid des sites qui reprennent les textes intégraux de "Celle-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom" sans les citer, ils peuvent être tranquilles, le robot chercheur et liquidateur n’agit que sur le nom.

Pour rappel, je me reconnais complètement dans la déclaration de Cyril Lazaro fait sur son blog. Lui a pourtant reçu une notification d'Overblog, concernant l'article 6 de la loi du 21 Juin 2004 (LCEN), lire en intégralité sur Legifrance qui stipule pourtant (gaffe tout de même encore une citation sourcée !) :

La connaissance des faits litigieux est présumée acquise par les personnes désignées au 2 lorsqu'il leur est notifié les éléments suivants :

- la date de la notification ;

- si le notifiant est une personne physique : ses nom, prénoms, profession, domicile, nationalité, date et lieu de naissance ; si le requérant est une personne morale : sa forme, sa dénomination, son siège social et l'organe qui la représente légalement ;

- les nom et domicile du destinataire ou, s'il s'agit d'une personne morale, sa dénomination et son siège social ;- la description des faits litigieux et leur localisation précise ;

- les motifs pour lesquels le contenu doit être retiré, comprenant la mention des dispositions légales et des justifications de faits ;

- la copie de la correspondance adressée à l'auteur ou à l'éditeur des informations ou activités litigieuses demandant leur interruption, leur retrait ou leur modification, ou la justification de ce que l'auteur ou l'éditeur n'a pu être contacté.

Ce qui est préjudiciable c’est de n’avoir été prévenu par personne, j’aurais bien sûr obtempéré. Je reconnais mon inconscience et mon ignorance, mais mon intention n'était qu'informative. Petit conseil aux blogueurs, vérifiez que vous n’avez pas fait de citation de "Celle-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom" , car visiblement il y a une chasse au sorcière, qui ne daigne même pas prévenir son petit monde. Je ne sais encore si je vais pouvoir tout réintégrer... J’ai fait beaucoup de sauvegardes, expérience sur "20six" oblige... J’espère ne pas avoir ici même à annoncer "r.i.p. Myself !". J'aurais préféré évoquer le téléfilm "Colère" de Jean-Pierre Mocky ou saluer le talent de Bernard Giraudeau, que de batailler de la sorte même si je reconnais avoir une responsabilité dans l'histoire.

Posté par Coinducinephage à 11:08 - Divers - Commentaires [3] - Permalien [#]


16 juillet 2010

JACQUES BERTHIER

Exemple de pages supprimées, uniquement pour cette phrase : "Saluons ce site qui rend ainsi hommage aux oubliés de l'agence de "Celle-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom" comme Colette Bergé par exemple soeur de Francine, Bruno Devoldère, Paula Dehelly, une grande voix du doublage ou Marie-Françoise Audollent."

 

 

12 avril 2008

 

MORT DE JACQUES BERTHIER

Pour retrouver le texte, cliquez ici.

 

Posté par Coinducinephage à 07:09 - Fragments d'un dictionnaire amoureux - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 juillet 2010

MIEUX QU'EN CHINE !

Réponse sur le forum ce soir d'un modérateur

1) en France, on part du principe que nul n'est censé ignoré la loi.

le blogueur a la facheuse tendance de croire, que le net est un grand libre service gratuit ou l'on peu dire faire et prendre tout ce que l'on trouve.........

Sauf que NON, on pas le droit de prendre un texte ici, une image là, dire du mal de machin (mm si c'est vrai) etc etc

C'est déplorable...

2) je viens d'avoir une réponse, c'est bien une intervention suite à une plainte de l'AFE


réception d'une plainte de l'AFP pour des contenus protégés par des droits d'auteurs'

Ma réponse :

Merci pour l'info. Je persiste à penser qu'un avertissement préalable aurait été souhaitable, j'ai quand même perdu beaucoup de notes dont certaines ne citaient que le nom de l'AFP comme je l'ai déjà dit plus haut, si on ne peut même plus parler d'eux ça s'apparente à de la censure, non?
Bref, pour en finir ici puisque personne ne semble partager mon point de vue, il est apparemment plus profitable de s'approprier des informations que de citer ses sources comme je le faisais et ceci dans un but informatif.


+ Nouveau mail à Canalblog toujours sans réponse :

Bonsoir,
Un des modérateurs du forum canalblog m'a dit qu'il s'agissait bien des suites d'une plainte de l'AFP.
D'une part je ne pensais pas qu'il était répréhensible de faire des citations en indiquant précisément leur source, pour moi il ne s'agissait que d'un travail bibliographique, complémentaire de mes notes.
Pour votre information voir cet autre blogueur confronté à l'AFP : voir Blog de Balawoo.
Il indique avoir été prévenu par son hébergeur overblog, pourquoi ne pas m'avoir prévenu, ce qui est le minimum que vous auriez dû faire?
Je n'ai toujours pas de réponse de votre part, j'ai dû deviner tout seul la raison de la disparition de près d'une centaine de notes, que je ne retrouverai sans doute jamais.
Ayant déjà été plagié à plusieurs reprises j'aurai immédiatement enlevé tout ce qui m'aurait été demandé.
Pouvez-vous au moins me dire par retour ce qu'il en est de ces notes disparues, sont-elles archivées quelque part?
Je perds dans ces pages mes textes, filmographies, commentaires, référencement sur le net, ce qui m’apporte un grave préjudice moral, mon seul but étant de partager ma passion pour le cinéma.
Comme je vous l'écris plus haut je m'engage à enlever toute mention à l'AFP si je récupère ce qui, en définitive, m'appartient et qui m'a été enlevé bien arbitrairement et surtout sans aucun avertissement.
Cette attitude est scandaleuse je ne comprends pas que vous n'ayez pas plus de respect des blogueurs.
Cordialement.

Pour rappel je n'ai reçu aucun message ni de Canalblog, ni de l'AFP, y compris dans les SPAMS ! Mais, je présente mes excuses à l'AFP pour ma désinvolture. Je m'engage à retirer d'autres citations d'autres quotidiens.

Posté par Coinducinephage à 22:38 - Divers - Commentaires [4] - Permalien [#]

EUREKA ?

Persil Photo source Photo brocante Vesseaux Aubenas

J’ai constaté la disparition entre le 13 et 14 juillet, de plusieurs pages de mon blog. Le forum de Canalblog ne m’apportant pas de réponse, et l’équipe technique devant être occupée - évidemment après un 14 juillet -, j’ai ruminé pour trouver un point commun entre ces pages disparues. Je crois avoir trouvé une explication à la disparition de certaines de mes pages voir le blog : http://balawou.blogspot.com/2010/07/message-lafp-suite-une-notification.html Je pense qu’il y a un point commun à toutes ces pages disparues c’est une certaine Agence de Presse fondée en 1944. En effet je citais – en italique pour distinguer des autres textes – les dépêches concernant le cinéma ou des personnalités du cinéma disparue. On pouvait de ce fait remarquer que ces informations étaient repris aussi bien par les journalistes que les blogueurs. Je comprends que cela puisse poser problème, mais je n’ai jamais été contacté par personne à ce sujet, ni par Canalblog, ni par cette fameuse agence, si jamais cette constatation s’avérait exacte. On pouvait me contacter à ce sujet ici. En général avant de tirer on fait des sommations ! Je me reconnais tout à fait dans la déclaration de Cyril Lazaro visible ici, mon but étant de partager ma passion du cinéma, même si je reconnais avoir été désinvolte quant à l’utilisation des textes venus de la presse, mais en 5 ans personne ne m’a prévenu du préjudice que je pouvais poser. Là où ça devient tout de même délirant c’est que certaines pages sont supprimées juste à l’évocation de cette célèbre agence de presse, à l’exemple d’un portrait du comédien Jacques Berthier où je déplorais de sa mort ne soit pas signalée par elle ! Si l’on m’avait contacté, j’aurais bien sûr obtempéré sans aucune difficulté, en faisant un mea culpa sur ma négligence. Mais on peut bien parler ici d’une chasse aux sorcières. Reconnaissons que c’est assez déplorable si ma théorie est fondée. Je ne vais donc pas la citer, puisque cela suffit à supprimer la page ! Terminator et Prédator peuvent aller se rhabiller… Un sujet qui devrait intéresser nos amis journalistes…

Posté par Coinducinephage à 17:54 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juillet 2010

BUG !

Out_of_order Ce n'est plus un blog, c'est un gruyère ! J'ai constaté ce jour la perte de nombreuses pages de ce blog, je ne connais pas la raison de ce dysfonctionnement, je suis dans l'attente d'une réponse de Canalblog. Merci de me signaler si vous le pouvez les pages absentes, mais pas de panique, tout est archivé, cependant je risque d'avoir perdu certains commentaires. Ce problème peut cependant remettre en question l'avenir de ce blog. Si vous avez des idées ou des pistes, elles sont bienvenues. Il semblerait bien que celà du vandalisme, avec étrangement beaucoup de personnalités disparues ! Grosse fatigue ! To be continued...

Posté par Coinducinephage à 16:34 - Divers - Commentaires [1] - Permalien [#]

29 juin 2010

TOURNÉE

Pour lire le texte, cliquez ici.

Posté par Coinducinephage à 21:54 - FILMS - Commentaires [0] - Permalien [#]