Le coin du cinéphage

Blog (enfin ce qu'il en reste...) d'humeurs et d'informations sur le cinéma et la télévision : bios, filmos, articles, commentaires, bases de liens, bref c'est du foutraque...

22 avril 2010

HOMMAGE À PAUL BISCIGLIA

Pour lire le texte, cliquez ici.

Posté par Coinducinephage à 21:11 - R.I.P. - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    Précisions

    Chapeau pour cette filmographie d'une telle précision, sur un de ces acteurs tant recherchés (280 rôles sur les écrans et si peu connu !): réussir à compléter le générique de films que tout le monde a vus et revus, comme "Notre-Dame de Paris" et "Le gendarme de Saint-Tropez", ça demande un oeil et une obsession pour rendre justice à TOUS les acteurs impressionnants !

    Je vous propose quelques ajouts pour les rôles TV (d'après le dictionnaire de Doniak surtout, et mes propres vérifications après 1996).

    1954 : En votre âme et conscience (ép: Les joyeuses commères de Windsor, François Chatel)- Turcaret (Jean Vernier); 1961: Les 5 dernières minutes (ép: Epreuves à l'appui, Claude Loursais); 1965: Le dompteur ou l'Anglais tel qu'on le mange (Alain Boudet); 1966: La maison du passeur (Pierre Prévert); 1967: Fin (Albert Riéra)- Le brave soldat Chveik (Jean-Paul Roux)- Boulevard Durand (Georges Folgoas); 1968: Tendrement, cruellement vôtre (Michel Wichard); 1970: Original Dixieland Jazz Band (Jean-Christophe Averty)- Al Jolson (J.C.Averty); 1972: Joseph Balsamo (1 ép, André Hunebelle)- Qui êtes-vous Monsieur Renaudot ? (Claude Deflandre) -Roc ou la malédiction (Daniel Wronecki); 1977: La mort amoureuse (Jacques Ertaud)- Lazare Carnot ou le glaive de la Révolution (Jean-François Delassus)- Le loup blanc (feuilleton, Jean-Pierre Decourt); 1979: Charles Clément, canut de Lyon (Roger Kahane)- L'âge bête (Jacques Ertaud)- La vie des autres: La Crétoise (feuil., Jean-Pierre Desagnat)- Arsène Lupin joue et perd: 813 (2e ép, Alexandre Astruc); 1982: Le crime de Pierre Lacaze (Jean Delannoy); 1983: La clé (Jacques Cornet)- Le ressac (Charles Paolini)- La prison sur la mer (Jacques Ordines); 1984: Permis de construire (feuil., Patrick Bureau); 1985: La femme à l'iris - Le traité de paix (Hervé Bromberger); 1987: Maria Vandamme (4e ép, Jacques Ertaud); 1988: Le désir attrapé par la queue (Jean-Christophe Averty); 1992: Puissance 4 (ép: Mécénat, Jacques Cornet& Tête de pioche, Claude Faraldo)- Catherine Courage (Jacques Ertaud); 1993: Commissaire Moulin (ép: Syndrome de menace, Yves Rénier); 1995: Arsenic et vieilles dentelles (Stéphane Bertin); 1996: La rumeur (Etienne Périer); 2000: Affaires familiales (ép: Premier amour); 2002: Central nuit (ép:Les dessous des quartiers chics,Didier Delaître).
    Il serait présent dans "Claudine à Paris" et non "Claudine à l'école".
    Pour "Le pain noir", il apparaît dans le 4eme épisode : "Le père Fraternité", en gardien de prison.
    Cordialement,
    Patrick BERNARD

    Posté par Bernard, 14 mai 2010 à 20:40
  • Salut l'artiste !

    Un grand merci pour avoir établi cette filmographie de Paul Bisciglia que j'ai dirigé dans mon film LA VIE SEXUELLE DES FRANCAIS qui est sorti au Paramount-Opéra. Je l'appréciais tellement que j'ai voulu lui confier le rôle principal d'un film comique sur le monde moderne : "Le Temps d'un soupir" ou "Gaëtan Bulle". Le film ne s'est pas fait malheureusement. Toutes ses apparitions ont été des succès. Voilà mon petit témoignage

    Posté par Henry Zaphiratos, 10 juin 2010 à 22:08
  • Merci

    Merci à Patrick Bernard pour les compléments et à M. Zaphiratos pour cette information. Si vous avez des éléments, je pourrais créer une fiche sur InternetMovieDataBase de "La vie sexuelle des français" sur votre fiche http://www.imdb.fr/name/nm0953231/. A noter que l’on peut retrouver Paul Bisciglia actuellement sur "CinéCinémaClassic" dans "Le dimanche de la vie" de Jean Herman, non crédité en crieur de journaux et que Serge Regourd l’évoque dans son formidable ouvrage "Les seconds rôles du cinéma français, grandeur et décadence", qui vient de paraître aux éditions Archimbaud - Klincksiek


    En aparté, Paul Bisciglia demeure bien le dernier portrait de cette rubrique R.I.P. Les habituels "suceurs de roues", selon la formule de l’ami Claude, pourront cependant allégrement recopier la filmo de Ginette Garcin que j’avais faite pour "Les gens du cinéma". Il semblerait que je sois devenu "tricard" sur cette base... Je découvre avec surprise avoir mis à jour cette filmo, sans avoir été consulté… Il manque comme films "La femme invisible" et "Trésor" pour le cinéma. Attention cependant, il y a une rectification à faire "Gaga… ils n’ont plus toute leur tête" (Grégory Morin, 2007) n'est qu'un pré-film, auquel Ginette Garcin ne semble pas avoir participé. Certains copistes se verront autorisés à reprendre ces informations, et se trouveront même une certaine légitimité à le faire, car il y a un partenariat assez inattendu. On se souviendra qu’il y a peu, on pouvait lire sur le forum des "gens", des plaintes sur la reprise systématique des informations par un site copiste, et les voilà désormais copains comme cochons via "facebook", sur le dos des anciens collaborateurs. Comme disait Desproges, Étonnant non !

    Posté par Coinducinéphage, 11 juin 2010 à 13:25

Poster un commentaire